search

Accueil > G.R.C. > CADRE ET CREATION DE LA RELATION CLIENT > Les habitants, ces nouveaux touristes…

Les habitants, ces nouveaux touristes…

etourisme

jeudi 28 mars 2013, par administrateur

J’ai eu le plaisir d’animer un atelier Ă l’occasion du Forum Tourisme NumĂ©rique de Deauville sur le thème "et les habitants ?".

Objectif de cet Ă©change : rĂ©flĂ©chir sur la place de l’habitant dans l’Ă©cosystème de l’office de tourisme. Car le temps oĂą l’office de tourisme ne devait ABSOLUMENT PAS s’occuper d’autre chose que des touristes est rĂ©volu. Aujourd’hui, un peu partout, impliquer l’habitant dans la dynamique de l’Ă©conomie touristique semble Ă©vident.

ETOURISME

Car l’habitant a un triple rĂ´le :

Il fait partie de la demande : souhaitant ĂŞtre touriste chez lui, de plus en plus intĂ©ressĂ© par son cadre de vie, il est consommateur de tourisme local. Pour les manifestations, comme pour les activitĂ©s de loisir il constitue une clientèle dĂ©jĂ conquise car prĂ©sente sur le territoire ;-) , et non dĂ©localisable :-|
Il fait partie de l’offre : l’habitant est partie prenante de l’accueil du visiteur, et il peut ĂŞtre aussi offreur dans le cadre du tourisme participatif (couchsurfing, greeters) ou de l’aconomie collaborative (Airbnb, Bedycasa)
Il est votre nouveau bĂ©nĂ©vole sur les rĂ©seaux sociaux : promoteur de la destination lorsqu’il poste une photo sur Facebook ou partage sur ses rĂ©seaux une information de l’office de tourisme.
Aussi l’habitant peut et doit ĂŞtre prĂ©sent dans la stratĂ©gie globale de l’office de tourisme. De nombreuses destinations l’ont compris, comme le montrent les exemples citĂ©s en fin de prĂ©sentation.

Le tĂ©moignage dans cet atelier de FrĂ©dĂ©ric Renouf, en charge du web Ă l’office de tourisme du Pays d’Alençon Ă©tait tout Ă fait illustratif de cette Ă©ovlution. L’office de tourisme publie sur la page d’accueil de son site de vrais articles rĂ©digĂ©s, au tythme d’un tous les deux jours. Ces articles ont pour cible la population locale, afin de les informer des potentiels d’activitĂ©s ou des manifestations locales. Largement partagĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux, ces papiers atteignent leur objectif : les visites sur le site internet de l’office en provenance de twitter ont augmentĂ© de 50% et ceux en provenance de Facebook de 120%. Les articles ont provoquĂ© 13000 visites sur le site Internet, avec une rĂ©partition de 65% de visiteurs locaux (ontre 30% sur le reste du site). Cela reprĂ©sente aujourd’hui 20% du trafic annuel du site.


Voir en ligne : Les habitants, ces nouveaux touristes…