search

Accueil > G.I.T. > LES OUTILS DE COMMUNICATION > Quand le numérique révolutionne le tourisme

Quand le numérique révolutionne le tourisme

Ouestfrance

vendredi 5 avril 2013, par administrateur

Trois questions à...Stéphane Singier.

Conseiller Études à Cap Digital, Pôle de compétitivité sur la création et la diffusion de contenus numériques.

Site de ouestfrance

Avec les nouvelles technologies, à quoi ressemblera le tourisme de demain ?

Les touristes partageront encore plus de photos, témoignages, avis, sur les réseaux sociaux, grâce à leurs smartphones. Leur utilisation est très simple, c’est une chance pour le tourisme. Tout le monde en sera bientôt doté. On est déjà clairement dans l’accélération : ils représentent actuellement 70 % des achats de mobiles. Quand on réalise qu’il y a sept ans, personne ne connaissait Facebook !

Quelles applications concrètes vont arriver ?

Certaines existent déjà. Les nouvelles générations de smartphones sont dotées de la technologie NFC. Avec cette simple puce dans le téléphone, on pourra payer de manière sécurisée ou obtenir directement sur son mobile le menu du restaurant de son hôtel, simplement en l’approchant d’une autre puce collée sur le livret d’accueil de sa chambre. Mieux encore : la réalité augmentée avec l’application Goggles de Google : vous pouvez, simplement en photographiant le paysage avec votre smartphone, cliquer sur une chapelle, une plage ou même un quartier d’une ville et obtenir des informations sur son histoire, des vidéos d’archives, des témoignages... Le smartphone peut également proposer différents circuits touristiques en fonction de thématiques, de l’âge ou des passions des visiteurs. C’est vraiment du tourisme à la carte.

Qui proposera ce genre d’application ? Les officesde tourisme ?

Une chose est sûre, si les offices de tourisme, les musées et les territoires ne s’approprient pas très rapidement ces technologies, d’autres le feront à leur place. Et non seulement, ils pourraient le faire moins bien, avec des données sur des monuments ou autres erronées, mais ils choisiront certainement de rendre payants ces services. Or, la gratuité amènera de nouveaux touristes, plus jeunes, fans de nouvelles technologies. Ils viendront tester la visite interactive ou participer à des chasses au trésor organisées par le biais de la réalité augmentée : c’est la « gamification » de la ville (transformation en jeu). Elle aussi sera gagnante puisque ces nouveaux touristes consommeront (restaurant, hôtels...) et feront connaître les lieux en publiant photos et textes sur leurs blogs ou en laissant des commentaires sur les réseaux sociaux.


Voir en ligne : Quand le numérique révolutionne le tourisme