Accueil  >  G.R.C. > Les Chinois, premiers contributeurs au tourisme mondial en 2012

Rubrique DESTINATIONS ETRANGERES

Les Chinois, premiers contributeurs au tourisme mondial en 2012

Le 5 avril 2013 - administrateur

Les touristes chinois ont dépensé 102 milliards de dollars en voyages à l’étranger l’an dernier, un chiffre qui hisse la Chine au premier rang des marchés émetteurs dans le monde en volume de dépenses, selon des chiffres de l’OMT.

L’Echo Touristique

Pendant la dernière décennie, la Chine a été le marché émetteur de tourisme à plus forte croissance au monde. Elle l’est toujours, indique l’Organisation mondiale du Tourisme dans une étude, qui annonce que les touristes chinois ont dépensé un chiffre record de 102 milliards de dollars en tourisme international en 2012, soit 40% de plus que les 73 milliards de 2011.

Entre 2000 et 2012, les dépenses à l’étranger des touristes chinois ont été multipliées par huit, tout comme le nombre de leurs déplacements internationaux, qui est passé de 10 millions à 83 millions au cours de ces douze années.

La Chine devant l’Allemagne et les Etats-Unis
Cette croissance soutenue a amené la Chine à devenir en 2012 le pays au monde qui dépense le plus en tourisme international. En 2005, la Chine venait en 7ème position de ce classement. Depuis, elle a dépassé successivement l’Italie, le Japon, la France et le Royaume-Uni. Son bond de 2012 l’a propulsée au premier rang, devant les deux pays qui venaient en tête du palmarès, l’Allemagne suivie des États-Unis (qui ont toutes deux frôlé les 84 milliards de dollars en 2012).

D’autres marchés émergents ont aussi accru leur part des dépenses de tourisme international ces dix dernières années. Parmi les dix premiers marchés émetteurs au monde au titre de ces dépenses, la Fédération Russe, avec 43 milliards de dollars, a enregistré une augmentation de 32% qui lui a permis de remonter du 7ème au 5ème rang. Hors du peloton des dix premiers, le Brésil a affiché en 2012 des dépenses de 22 milliards de dollars, qui l’ont élevé au 12ème rang alors qu’il n’occupait que le 29ème en 2005.

"Les économies émergentes gouvernent toujours la croissance de la demande touristique" a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, avant d’ajouter que "la croissance impressionnante des dépenses touristiques de la Chine et de la Russie reflète l’arrivée sur le marché touristique d’une classe moyenne de plus en plus importante dans ces pays qui continuera certainement de transformer le paysage du tourisme mondial".

En France, un recul de 6%
Les taux de croissance les plus musclés reviennent certes aux économies émergentes mais les grands marchés émetteurs traditionnels, qui se développent normalement à un rythme plus modéré, ont aussi affiché des résultats positifs. Les dépenses de voyages à l’étranger de l’Allemagne et des États-Unis ont augmenté dans les deux cas de 6%. Celles du Royaume-Uni (52 milliards de dollars), en hausse de 4%, ont permis à ce pays de conserver son 4ème rang sur la liste des principaux marchés émetteurs. Les dépenses du Canada se sont accrues de 7% tandis que celles de l’Australie et du Japon ont progressé de 3%.

Par contre, la France (-6%) et l’Italie (-1%) ont été les seuls marchés du peloton de tête où les dépenses de tourisme international ont reculé. La France est 6e du classement, avec 38,1 milliards de dollars de dépenses touristiques à l’étranger l’an dernier, contre 44,1 milliards en 2011. Elle a perdu sa cinquième place au profit de la Russie.

Voir en ligne : Les Chinois, premiers contributeurs au tourisme mondial en 2012

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Restez informé

Les dernières brêves