Accueil  >  C.O.J. > Le Snav veut trouver des remèdes pour soigner la filière tourisme

Rubrique LES ACTEURS DE L'OFFRE TOURISTIQUE

Le Snav veut trouver des remèdes pour soigner la filière tourisme

Le 19 novembre 2013 - administrateur

Une aide de l’Etat de 700 0000 euros va permettre de réaliser des audits dans 15 entreprises franciliennes et de proposer des pistes d’actions pour la compétitivité de la filière.

Site de l’Echo Touristique

La fillière tourisme, confrontée à des mutations liées à l’essor du numérique et à la désintermédiation, est mal en point et doit s’adapter. C’était, en résumé, les conclusions du Contrat d’étude prospective (CEP) réalisé en 2011. Mais elles n’avaient été suivies d’aucune action.

C’est désormais chose faite : le Snav vient d’annoncer la mise en place d’un projet ambitieux pour renforcer la compétivité des entreprises du tourisme grâce à un partenariat avec la Direccte Ile-de-France (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et l’OPCA Transport.

3 ou 4 places restent ouvertes aux candidats
"Il y a vraiment une volonté de l’Etat d’aider le secteur. 700 000 euros ont été débloqués pour réaliser un audit économique et social dans une quinzaine d’entreprises en Ile-de-France et établir des plans d’actions personnalisés", explique Valérie Boned, secretaire général déléguée du Snav.

Une dizaine d’entreprises représentatives du secteur en termes de taille et de type d’activité ont été sélectionnées. 3 ou 4 places restent ouvertes aux candidats qui doivent être des PME indépendantes, de moins de 250 salariés et ayant leurs siège social en Ile-de-France.

"Ce ne sont pas des entreprises au bord du gouffre, mais elles souhaitent se repositionner ou se transformer et n’ont pas forcément, ni la stratégie, ni les moyens", précise Valérie Boned. "Nous allons aussi accompagner les entreprises dans la mise en oeuvre des actions proposés", précise les consultants d’Eurogroup Consulting qui ont déjà travaillé pour des PME ou grandes entreprises du secteur du tourisme.

Des outils d’autodiagnostique pour les TPE-PME
Ces audits permettront ensuite de dresser un état des lieux plus général de la filière, de déployer des outils d’autodiagnostic pour les TPE-PME et de proposer des pistes d’actions pour la compétitivité de chaque type d’entreprise (distribution, production, affaires, réceptif, loisir...), notamment grâce à un appui sur la montée en compétence des agents de voyages. 195 salariés bénéficieront ainsi de formations, notamment les employés ou les plus de 45 ans. "L’enjeu est d’adapter le Gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) dans le secteur. Cela pourrait aboutir à la création de nouvelles formations notamment sur les nouvelles technologies", ajouteValérie Boned.

Le projet, qui coûte au total 760 000 euros, est financé par l’Etat (350 000 euros), l’OPCA Transports (341 000 euros) et le Snav (68 000 euros). Environ la moitié des fonds est dédié au contrat avec Eurogroup Consulting, l’autre moitié sera utilisé pour la mise en place de formations. Le calendrier annoncé prévoit que les premeirs plans d’actions personnalisés soient rendus début 2014. Le bilan final sera adressé à l’Etat avant le 30 septembre 2015.

Voir en ligne : Le Snav veut trouver des remèdes pour soigner la filière tourisme

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Restez informé

Les dernières brêves