search

Accueil > ACTUS > Tourisme : la DGCIS au service des acteurs de la filière

Tourisme : la DGCIS au service des acteurs de la filière

Olivier Lacoste, chef du bureau « compétitivité et développement des activités touristiques »

lundi 25 novembre 2013, par administrateur

Avec 83 millions de visiteurs accueillis en 2012, la France est la première destination touristique mondiale. Le tourisme représente 7 % de son PIB, plus de deux millions d’emplois directs et indirects, et dégage un excédent de 11,3 Md€. Chargée de la définition et de la mise en œuvre de la stratégie nationale du tourisme, la DGCIS soutient la qualité et la compétitivité de l’offre française.

Site DGCIS

Agences de voyages, hôtels, restaurants… l’INSEE recense plus de 235 000 entreprises dans les métiers du tourisme. Des acteurs dont l’activité, la taille et les intérêts sont divers. Par ailleurs, au travers d’organismes tels que les comités régionaux et départementaux du tourisme ou les offices de tourisme, les régions, départements et communes favorisent le développement du secteur. La DGCIS coordonne les efforts de ces partenaires publics et privés pour qu’émergent une cohérence d’ensemble et une stratégie de la destination France.

Définir un cadre réglementaire adapté

Afin d’assurer la qualité, la sécurité et la lisibilité des prestations touristiques, la DGCIS contribue à la définition du cadre juridique de la filière retranscrit dans le Code du tourisme. Elle a ainsi piloté la refonte du classement des hébergements touristiques qui garantit la qualité des services proposés, afin de clarifier l’offre auprès des consommateurs. Depuis juillet 2013, elle contribue largement à déterminer la position française dans le cadre des discussions européennes sur la révision de la directive de 1990 sur les voyages à forfait. Une réglementation qui vise à renforcer la protection du consommateur suite à l’apparition des nouveaux canaux de vente (Internet).

Valoriser l’offre française et favoriser l’accès aux vacances pour tous

Face à la croissance du tourisme mondial et au renforcement de la concurrence entre les destinations, la DGCIS s’appuie sur Atout France pour promouvoir et structurer l’offre française.
À titre d’exemple, les « contrats de destination », dont deux ont été signés cet été par la ministre chargée du tourisme, fédèrent les acteurs d’un même territoire pour développer une offre attractive autour d’une thématique (tourisme d’affaires, itinérance). Ils permettront de consolider et de rendre plus visibles les destinations françaises.
À travers l’Agence nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV), la DGCIS intervient par ailleurs pour soutenir le droit aux vacances pour tous.

Exercer une influence à l’échelle nationale et internationale

Afin de conduire efficacement les politiques publiques en faveur du tourisme, la DGCIS exerce son influence à trois niveaux. Elle assure un rôle d’intelligence économique : le site collaboratif www.veilleinfotourisme.fr recense les données concernant les mutations et les politiques nationales et mondiales. Elle collabore avec les autres administrations afin de les sensibiliser aux enjeux de leurs actions (simplification des détaxes, modalités de délivrance des visas). Enfin, elle se concerte avec ses homologues étrangers en participant aux travaux de l’Union européenne, de l’Organisation mondiale du tourisme et du Comité du tourisme de l’OCDE. Ainsi, la DGCIS participe à différents projets communautaires tel le concours Eden sur les destinations touristiques d’excellence, et à des travaux méthodologiques internationaux, portant par exemple sur les indicateurs de compétitivité touristique.
Annoncées par le Premier ministre le 5 novembre dernier, les Assises du tourisme lancées prochainement permettront d’arrêter un programme d’actions précis et ambitieux pour dynamiser le tourisme et renforcer l’attractivité de la France.


Voir en ligne : Tourisme : la DGCIS au service des acteurs de la filière