Accueil > Terrorisme : ce qui va changer dans les aéroports

Rubrique ACTUS

Terrorisme : ce qui va changer dans les aéroports

Le 29 janvier 2015 - administrateur

Détection d’explosifs dans les bagages à main, transmission des données PNR, contrôle renforcé dans les aéroports étrangers sensibles : le transport aérien va être soumis à de nouvelles mesures de sûreté dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

L’Echo Touristique

Ce 27 janvier, Paul Schwach, directeur du transport aérien à la DGAC, a fait un point sur les mesures prises suites aux attentats qui ont touché la France. "Les mesures de sûreté aéroportuaires n’ont pas été renforcées", puisque le "niveau est déjà haut" et que le risque, avec de nouvelles formes de terrorisme, "est différent", a-t-il expliqué.
Un réglement européen pour les bagages à main.

En revanche, de nouvelles dispositions législatives vont impacter le transport aérien. En Europe, un nouveau règlement qui doit être publié le mois prochain doit imposer le contrôle des explosifs pour les bagages à main dans tous les aéroports de plus de 500 000 passagers en Europe. "D’après tous les experts, il y a un problème sur des nouvelles formes d’explosifs" explique Paul Schwach. A partir du 1er septembre 2015, les aéroports devront donc être équipés de détecteurs de traces d’explosifs en nombre suffisant.

Transmission des données PNR

En France, deux dispositions de la loi antiterroriste vont aussi toucher le transport aérien.

Le premier concerne l’obligation pour toutes les compagnies aériennes volant sur le territoire de transmettre les données PNR à la police française. Le dispositif, qui devrait être mis en place fin 2015, comprendra une cellule basée à Roissy-CDG. Les normes techniques se basant sur l’existant, cette obligation ne devrait pas être trop contraignante pour les compagnies aériennes.

Contrôles au départ d’aéroports "sensibles"

L’autre disposition, qui sera confirmée dans un décret, doit permettre au gouvernement français d’imposer aux compagnies étrangères des mesures de contrôle au départ d’aéroports "sensibles" dans le monde. "Dans beaucoup de cas, la sûreté des aéroports n’est pas aux standards internationaux. La France pourra imposer aux compagnies des mesures de fouille des passagers ou de leurs bagages. Mais cela va être délicat à cause du caractère extraterritorial", explique Paul Schwach. Ces contrôles, déjà appliqués par Air France dans des aéroports en Afrique, pourraient donc se multiplier.

En France, les dépenses de sûreté, financées par la collecte de la taxe d’aéroport, sont passées d’environ 100 millions d’euros par an en 2001, avant les attentats du 11 septembre, à 800 millions en 2013. Mais elles ne prennent pas en compte les mesures directement appliquées par les compagnies aériennes. Aux Etats-Unis, le budget annuel dédié à ce poste dépasse les 5,5 milliards d’euros.

Voir en ligne : Terrorisme : ce qui va changer dans les aéroports

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

Restez informé

Les dernières brêves