Accueil  >  G.I.T > Critères IATA : ce qui change en 2017

Rubrique LA TOURISMATIQUE

Critères IATA : ce qui change en 2017

Le 16 novembre 2016 - administrateur

" Deux grandes règles vont changer dans les prochains mois." L’Echo touristique

Lors de leur récent congrès au Sri Lanka, Les Entreprises du Voyage ont fait une belle mise au point sur les nouveaux critères d’accréditation des agences au BSP.
Ebitda négatif : pas une fatalité

L’Echo touristique

Nous l’avions annoncé l’an passé : depuis le 1er juillet 2016, un Ebitda négatif rend exigible une garantie financière, de 30 000 euros au strict minimum. Un nouvel assouplissement permet toutefois une échappatoire : si un expert-comptable (ou un commissaire aux comptes) certifie que l’agence est néanmoins capable de faire face à ses engagements financiers, il n’est pas besoin de fournir cette garantie financière. Un aménagement, récent, qui satisfait pleinement Jean-Marc Rozé, secrétaire général des Entreprises du Voyage. "Un Ebitda négatif ne signifie pas que l’agence est en danger", rappelle-t-il.
Une (belle) astuce

Supposons maintenant qu’un professionnel publie, pour la deuxième année consécutive, un Ebitda négatif, dans le cadre de la restructuration de ses activités sur plus d’un an par exemple. Là encore, la certification d’un expert-comptable, ou d’un commissaire aux comptes, peut servir de dispense. L’adhérent devra toutefois accepter un règlement hebdomadaire sur les 12 prochains mois.

Jean-Marie Seveno, président du GIE ASHA et administrateur de Selectour, a livré une astuce supplémentaire : "Si votre Ebitda est négatif à l’issue de l’exercice clos le 31 octobre 2016, il est recommandé de l’envoyer à IATA le 1er janvier 2017 au plus tôt. Car c’est la date de réception du courrier, et d’analyse des comptes, qui fait foi". Autrement dit, la garantie financière ne sera du coup pas du tout exigible…
Un paiement tous les 15 jours

Dès le 1er avril 2017, les paiements seront bimensuels, ce qui constituera un grand changement, notamment pour les spécialistes de la billetterie. IATA souhaite ainsi se protéger contre les défaillances.

Neuf pays sont déjà en règlements tous les 15 jours, dont l’Allemagne et le Royaume-Uni, alors que d’autres sont en rythme hebdomadaire. "Seulement deux pays demeurent en mensuel, Malte et l’Italie", en plus de la France jusqu’au prochain printemps, indique Jean-Marc Rozé. Un pays est passé en 3 versements par mois, l’Espagne.
Vers un paiement hebdomadaire ?

17 pays sont en paiement hebdomadaire ou quatre fois par mois. Que faut-il en conclure ? "Le passage en bimensuel, c’est juste le début des ennuis. Il faut en avoir conscience", estime Jean-Marc Rozé. Reste à savoir comment les professionnels réagiront, à l’heure où des solutions alternatives se développent. En France, environ 1500 agences sont accréditées. Leur nombre a reculé de 200 à 300 au cours des dernières années, d’après Les Entreprises du Voyage."

Voir en ligne : Critères IATA : ce qui change en 2017

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

Restez informé

Les dernières brêves