search

Accueil > ACTUS > "Désormais le tourisme est reconnu comme un sujet majeur et un secteur (...)

"Désormais le tourisme est reconnu comme un sujet majeur et un secteur prioritaire"

TourMag

vendredi 20 janvier 2017, par administrateur

" Michel Durrieu sort un livre intitulé « Tourisme, La France n°1 Mondial » ,sur son expérience au Ministère des Affaires Etrangères dans lequel il dresse un état des lieux du tourisme en France. " TourMag

Tourmag

TourMaG.com - Pourquoi ce livre ?

Michel Durrieu : J’ai voulu avant tout raconter mes deux premières années en charge du tourisme au Ministère des Affaires étrangères, une aventure extraordinaire vécue de l’intérieur.

J’avais peur d’oublier la démarche suivie et le travail réalisé pour définir et mettre en œuvre une stratégie pour la destination France.

Il était donc urgent d’écrire et de publier cet ouvrage pour qu’il serve de référence.

Je pense en effet que cet ouvrage peut être utile pour les politiques, pour les professionnels du secteur, mais aussi pour tous les étudiants qui pensent travailler dans les métiers du tourisme.

Il doit permettre de comprendre le secteur, d’anticiper les évolutions et d’adapter l’offre pour mieux répondre aux nouvelles attentes des touristes étrangers.

TourMaG.com - La France pense-t-elle aujourd’hui son tourisme différemment (les attentats terroristes mis à part) par rapport à 5-10 ans auparavant ? Qu’est-ce qui a changé/s’est maintenu ?

Michel Durrieu : La France et le tourisme ont vécu une évolution importante sur cette période. Les attentes des voyageurs ne sont plus les mêmes, les canaux d’information et de réservation ont évolué avec l’accélération de l’utilisation d’internet, l’omniprésence des réseaux sociaux, l’adoption massive des supports mobiles et de l’hyper-connectivité.

Les comportements d’achat ont changé, les modes de déplacement et d’hébergement aussi. La France ne peut donc plus penser son tourisme comme il y a 5-10 ans.

La France, prenait du retard et notre offre ne correspondait plus aux attentes nouvelles des touristes internationaux et en particulier ceux provenant des pays à fort potentiel comme la Chine, l’Inde, le Brésil, mais aussi de pays plus matures comme l’Allemagne, le Royaume-Uni ou les Etats-Unis.

C’est en rencontrant les professionnels et en faisant cette analyse que Jean-Marc Ayrault, alors premier Ministre, avait lancé les Assises du tourisme en novembre 2013.

Il souhaitait faire un diagnostic du secteur et définir les axes prioritaires des évolutions futures indispensables pour défendre une activité qui représentait plus de 7% de notre richesse et près de 2 millions d’emplois non délocalisables.

Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international en charge du Tourisme en a conclu les travaux en juin 2014 et a annoncé les premières mesures d’urgence. Il a ensuite imposé une méthode pour définir au plus vite une stratégie pour la destination France.

Le tourisme a depuis 2015, certainement pour la première fois, une stratégie et des objectifs.

Ils ont été confirmés par Jean-Marc Ayrault lors de la deuxième conférence annuelle du tourisme en novembre 2016.

Depuis deux ans quatre chantiers prioritaires ont permis de faire évoluer à la fois les mentalités, les démarches et les politiques : l’investissement, la formation, le numérique et l’accueil.

On peut dire que tout a changé, mais le tourisme reste un trésor national avec une grande diversité et des professionnels d’exception. .. 3


Voir en ligne : Michel Durrieu : "désormais le tourisme est reconnu comme un sujet majeur et un secteur prioritaire"