search

Accueil > ACTUS > L’euro démarre 2018 en fanfare

L’euro démarre 2018 en fanfare

Le décryptage éco (france info) de Fanny Guinochet.

mardi 9 janvier 2018, par administrateur

" La monnaie européenne a progressé de plus de 14% par rapport au dollar en 2017, la plus forte hausse depuis plus de 10 ans."

Le décryptage éco. L’euro démarre 2018 en fanfare

" La monnaie européenne est en forme : 1 euro s’échange contre 1,20 dollar. L’euro a progressé de plus de 14 % contre le dollar en 2017. Une hausse qu’on n’avait pas connue ces 10 dernières années. C’est une vraie rupture après des années de repli. Il y a aujourd’hui une vraie confiance dans la zone euro. Elle est perçue comme stable politiquement. L’élection d’Emmanuel Macron a contribué à rassurer les investisseurs, notamment après le risque de voir Marine le Pen a la présidence

La zone euro est perçue comme dynamique économiquement après avoir longtemps été à la traine. Et La situation aux Etats-Unis n’est pas étrangère à la flambée de l’euro : le dollar a perdu des couleurs. 2017 a été la pire année depuis 15 ans pour le billet vert. Cela tient aux doutes, et il y en a encore beaucoup, quant à la politique de Donald Trump, et aux incertitudes géopolitiques, notamment avec les relations avec la Corée du Nord.
L’euro va continuer à monter

Les spécialistes estiment que la monnaie unique devrait encore gagner du terrain. D’un côté, un euro fort, c’est intéressant : cela fait baisser le coût de nos importations. Par exemple, cela fait baisser le coût du pétrole qu’on achète – l’automobiliste ne va pas le sentir, le gouvernement va prendre la différence en taxes.
Mais d’un autre côté, c’est un problème : cela renchérit le coût des produits qu’on vend, nos exportations. Déjà qu’on n’exporte pas assez, cela pénalise nos entreprises. Par exemple, le secteur du luxe qui vend surtout ses produits à l’étranger, aux Américains et aux Asiatiques, va souffrir.

Est-ce qu’il y a des risques sur les marchés pour 2018 ? L’année 2017 a été particulièrement dynamique. On demarre 2018 dans un climat d’euphorie financière. On le voit avec la création de bulles spéculatives. Prenez l’envolée du bitcoin, cette monnaie virtuelle qui a atteint des records en peu de temps. Certains craignent un renversement de tendance, comme en 2008.

Les risques semblent toutefois limités car la croissance économique mondiale devrait être très soutenue, autour de 5%, et bien répartie dans toutes les grandes régions du monde. En attendant, avec un euro fort, c’est le moment d’aller à New York car vous payerez votre jeans moins cher !"


Voir en ligne : Le décryptage éco. L’euro démarre 2018 en fanfare