search

Accueil > M.C.P.T. > LE FONCTIONNEMENT DE L’ORGANISATION TOURISTIQUE > Air France : Joon, c’est fini !

Air France : Joon, c’est fini !

TourMag

mardi 15 janvier 2019, par administrateur

" Benjamin Smith, P-DG d’Air France-KLM, a pris sa décision : Joon, petite sœur « millenial  » d’Air France, va voir ses opérations intégrées au sein de la compagnie mère, un an seulement après sa création. "

TourMag

La rumeur enflait ces derniers mois, elle est désormais officielle.

Joon, la compagnie du groupe Air France lancée en décembre 2017, va voir sa marque disparaître et ses opérations et effectifs intégrés àAir France.

D’après ce que nous ont confirmé plusieurs sources concordantes, chez les syndicats comme àla direction, la nouvelle va être annoncée aux salariés de la compagnie ce jeudi 10 janvier 2019 en milieu de journée.

Tous les vols Joon actuellement vendus ou àla vente seront assurés par Joon jusqu’àla finalisation du projet puis repris par Air France a ensuite précisé, plus tard dans la journée, un communiqué de presse.

Comme nous vous l’annoncions dès le mois d’octobre 2018, Benjamin Smith, le patron canadien du groupe Air France-KLM, ne comprenait pas le principe de la jeune compagnie et réfléchissait àune stratégie pour simplifier les marques du groupe aérien franco-néerlandais.

Bien que la compagnie soit déjàrentable après un an d’activités, le positionnement hybride de Joon, àmi-chemin entre une low-cost et une compagnie régulière, ne l’a pas convaincu.

Intégration des effectifs àAir France

Dans une enquête publiée en septembre 2018, nous abordions par ailleurs le mécontentement des personnels navigants commerciaux de Joon, embauchés en propre alors que les pilotes étaient sous contrats Air France.

Les PNC remettaient en cause des salaires trop bas, des rythmes de rotation éprouvants et leurs conditions d’hébergements souvent décriées.

Inquiets sur leurs conditions de travail comme sur l’avenir du transporteur, les représentants des principaux syndicats de la jeune compagnie avaient rencontré Benjamin Smith et la nouvelle direction du groupe Air France.

Cette dernière avait àplusieurs reprises voulu rassurer sur la pérennité de Joon. Avant, donc, d’opter pour une fusion de la marque et de ses effectifs au sein d’Air France.

Joon, lancée en décembre 2017 àla suite de longs mois de négociations, employait environ 500 hôtesses et stewards et desservait une vingtaine de destinations sur le moyen et le long-courrier, avec une flotte de 13 appareils (Airbus A320, A321 et A340-300). Elle aurait dà» atteindre la trentaine d’appareils en 2020, notamment grâce àune commande d’Airbus A350.


Voir en ligne : Air France : Joon, c’est fini !