Accueil  >  Le B.T.S > Création d’un nouveau métier du guidage : guide-conférencier.

Rubrique METIERS : ORGANISATION DE VOYAGE ET TOURISME RECEPTIF

Création d’un nouveau métier du guidage : guide-conférencier.

Le 24 novembre 2011 - administrateur

Une importante réforme des quatre professions réglementées existantes assurant la conduite des visites commentées dans les musées et monuments historiques (guide-interprète régional, guide-interprète national, guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire, conférencier national) a été engagée avec la parution au JO du Décret n° 2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques. Le nouveau décret remplace désormais les quatre professions existantes par une seule, celle de guide-conférencier. Les modalités et conditions d’accès à la profession sont simplifiées.

Pour lire l’article sur le site du ministère Cliquez ici

L’examen national de conférencier national et les examens régionaux de guide-interprète régional, de guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire sont supprimés au profit d’une formation supérieure diplômante assurée par des universités ou des établissements d’enseignement supérieur. Une carte professionnelle unique sera délivrée aux personnes titulaires d’une certification sanctionnant une formation au moins de niveau licence. Le décret relatif à cette réforme vient d’être publié au Journal Officiel :
Pour lire lire le Décret n° 2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques Cliquez ici

D’autres textes réglementaires, en cours de rédaction, complèteront le nouveau dispositif et permettront la mise en œuvre de cette réforme à compter du 31 mars 2012.

Les cartes professionnelles de guide-interprète national, de guide-interprète régional, de conférencier national et de guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire délivrées antérieurement au 31 mars 2012 cesseront de produire leurs effets au plus tard le 31 mars 2013. Les titulaires de l’une des cartes actuelles (conférencier national, guide-interprète national, guide-interprète régional, guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire) pourront sur simple demande et présentation de leur carte actuelle obtenir la carte professionnelle de guide-conférencier, avant le 31 mars 2013, auprès de la préfecture du lieu d’établissement ou du domicile lorsque le demandeur n’a pas encore d’activité.

Toute personne en cours de formation de BTS Animation et gestion touristiques locales (AGTL) ou de formation au diplôme national de guide-interprète national au 31 mars 2012 et admise au plus tard le 31 décembre 2013 à l’examen correspondant à ces formations, pourra obtenir la nouvelle carte de guide-conférencier.

Des informations complémentaires seront accessibles dès que possible sur le site de la sous-direction du tourisme.

Compte-tenu de cette réforme, il n’est pas envisagé, d’examen de Conférencier national en 2011. Pour connaître les dates de l’organisation d’un éventuel examen guide-interprète régional, il convient de prendre contact avec les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi et pour l’examen de guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire, de prendre contact avec la direction régionale des affaires culturelles de la région.

Présentation du métier de guide-conférencier

Ce métier permet aux visiteurs français et étrangers de découvrir et d’apprécier le patrimoine culturel français. Pour exercer son activité, le guide conférencier doit avoir une bonne culture générale, des connaissances approfondies en histoire, histoire de l’art, ethnographie, économie, géographie. Il présente de grandes qualités humaines et relationnelles, a le sens de la pédagogie. D’une grande disponibilité, d’une bonne capacité d’adaptation aux attentes des visiteurs, il s’exprime avec aisance dans une ou plusieurs langues étrangères.

Les métiers du guidage jusqu’au 31 mars 2012

Le guide ou conférencier exerce son activité en qualité de travailleur indépendant ou de salarié appartenant à des structures différentes (agences de voyages, offices de tourisme, syndicats d’initiative).

Son activité peut varier selon le type de public (individuel, en groupe, scolaire, troisième âge, personnes handicapées).

En France, la profession de guide-interprète ou de conférencier est réglementée par l’article L. 221-1 du code du tourisme qui fixe les conditions d’exercice des activités relatives à l’organisation et à la vente de voyages ou de séjours et réglemente la conduite de visites dans les musées et les monuments historiques, par les titulaires d’une carte professionnelle, dans le cadre de prestations commercialisées.

L’obtention de cette carte professionnelle, exigée pour la visite de musées et de monuments historiques, est soumise aux conditions fixées par les articles R. 221-1, R. 221-2, R. 221-3, R. 221-4 du code du tourisme.

Conférencier national

Le conférencier est un médiateur culturel qui conduit des visites, des conférences dans les territoires et les lieux patrimoniaux, dans une démarche de valorisation du patrimoine.

C’est un métier qui nécessite de grandes connaissances du territoire (histoire politique, sociale, culturelle, artistique, touristique), mais également des connaissances spécifiques telles que la maîtrise de la technique de communication.

Pour exercer en qualité de conférencier national, il convient d’être titulaire de la carte professionnelle délivrée aux personnes ayant réussi l’examen organisé par les ministères en charge du tourisme et de la culture (article R. 221-12 du code du tourisme). Cet examen, organisé tous les deux ans, est ouvert aux titulaires de diplômes d’études supérieures sanctionnant une formation de quatre années.
Guide-interprète national

Le guide-interprète national est un professionnel de la culture et du patrimoine qui assure des visites commentées en français ou dans une langue étrangère.

Possédant une excellente culture générale, il maîtrise également l’art, l’histoire de l’art, le patrimoine naturel. Le guide-interprète national vit au rythme des saisons touristiques et peut travailler avec un statut de salarié ou d’indépendant.

Pour exercer en qualité de guide-interprète national, il convient d’être titulaire d’une carte professionnelle. Celle-ci permet la conduite des visites commentées dans les musées et les monuments historiques au sens de l’article L. 221-1 du code du tourisme. Elle est délivrée aux titulaires du diplôme de guide-interprète national (article R. 221.11 du code du tourisme).

Guide-interprète régional

Le guide interprète-régional est un professionnel de la culture et du patrimoine qui assure des visites dans les musées et monuments historiques dans la région pour laquelle il a obtenu la carte professionnelle. Il peut exercer en qualité de salarié, notamment pour les comités régionaux de tourisme, les associations culturelles, les agences de voyages, les offices de tourisme et syndicats d’initiative, les croisiéristes, mais également au titre de profession libérale.

Pour exercer en qualité de guide-interprète régional, il convient être titulaire d’une carte professionnelle. Celle-ci permet la conduite des visites commentées dans les musées et les monuments historiques au sens de l’article L. 221-1 du code du tourisme. Elle est délivrée, sur simple demande en application de l’article R. 221-13 du code du tourisme :

- aux titulaires du brevet de technicien supérieur animation et gestion touristiques locales et du brevet de technicien supérieur "tourisme-loisirs", option accueil-animation professionnels

- aux personnes titulaires d’un diplôme national ou d’Etat sanctionnant un cycle de deux années d’études supérieures et ayant réussi les épreuves de l’examen organisé par le préfet de région et le délégué régional au tourisme

- aux guides conférenciers des villes et pays d’art et d’histoire ayant réussi l’examen de guide interprète régional, pour lequel ils sont dispensés de certaines épreuves.

Guide-conférencier des Villes et Pays d’Art et d’Histoire (VPAH)

Le guide-conférencier des Villes et Pays d’Art et d’Histoire (VPAH) exerce principalement son activité dans les villes et pays d’art et d’histoire (actuellement au nombre de 137 villes et pays d’art et d’histoire attachés à la valorisation et l’animation du patrimoine et de l’architecture).

Il transmet ses connaissances aux différents publics pour leur permettre de comprendre et d’apprécier les lieux et leur histoire.

Pour exercer en qualité de guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire, il convient d’être titulaire de la carte professionnelle. Elle permet la conduite des visites commentées dans les musées et les monuments historiques au sens de l’article L. 221-1 du code du tourisme

Cette carte professionnelle est délivrée aux personnes ayant réussi l’examen d’aptitude organisé en région par les directions régionales des affaires culturelles (DRAC), selon l’article R. 221-14 du code du tourisme, pour une ou plusieurs communes du réseau des villes et pays d’art et d’histoire (arrêté du 26 décembre 2002).

Cet examen est ouvert aux titulaires de diplôme ou certificat sanctionnant une formation supérieure de deux années ou d’une attestation de stage de formation préparatoire (cette attestation est délivrée par la direction régionale des affaires culturelles concernée).
Cadre européen

Des aptitudes professionnelles acquises dans un autre Etat membre de la Communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen permettent la délivrance d’une carte professionnelle : articles R. 221-15 à R. 221-17 du code du tourisme

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Restez informé

Les dernières brêves