Accueil  >  G.R.C. > Yves Jégo lance un projet de parc de loisirs dédié à Napoléon.

Rubrique TERRITOIRE : LA FRANCE

Yves Jégo lance un projet de parc de loisirs dédié à Napoléon.

Le 20 février 2012 - administrateur

Non loin du parc Euro Disney, en Seine-et-Marne, un parc de loisirs dédié à Napoléon pourrait voir le jour d’ici à 2017.

- Une nouvelle campagne napoléonienne est lancée ! Le député-maire de Montereau-Fault-Yonne, Yves Jégo, présentera le 18 février le Bivouac de Montereau, un projet de grand parc de loisirs centré sur Napoléon Bonaparte.

Ce jour-là est célébré le 198e anniversaire de la bataille de Montereau (1814), où Napoléon vainquit les Autrichiens. Un rendez-vous annuel qui "rassemble depuis 15 ans entre 15.000 et 20.000 personnes dans les rues. (…) Nous avons l’Histoire avec nous", s’enthousiame Yves Jégo, à l’initiative de cette idée. Selon lui, Napoléon est une "marque-monde" qui peut attirer jusqu’à 2 millions de visiteurs par an.

Mais pour Laurent Albert, directeur général du parc du Puy-du-Fou (Vendée), la tâche, non moins intéressante, peut s’avérer extrêmement compliquée : il faut "un bon financement, des équipes motivées et dynamiques, maintenir un parc sur plusieurs années, c’est très difficile".

Le coût du parc, qui s’étendrait sur 100 hectares, est estimé à 250 millions euros, et se veut créateur de 3.000 emplois, un véritable "vivier de developpement pour la région" selon l’élu. Un budget "identique à celui du Futuroscope à Poitiers", selon Yves Jégo.

Pour lire l’article Cliquez ici

- Difficile réveil des régions au printemps touristique

Peu de départements ont une véritable stratégie d’animation d’ailes de saisons. Les Landes ou le Bas-Rhin font partie des exceptions, mais avec une faible mise en marché.

Les vacances de Pâques tardives et le calendrier 2012 propice aux courts séjours devraient pousser les départements à créer des produits spéciaux, des événements ou communiquer sur leurs offres pour attirer les touristes français et étrangers. Pourtant, peu de comités départementaux ont, à ce jour, développé une stratégie particulière pour animer ce printemps, une période pourtant vitale pour le secteur touristique français. LE COURT SÉJOUR SÉDUIT LES FRANÇAIS « La crise nous oblige à revoir notre politique », se désole une représentante de la Haute-Garonne. D’autres ne se sont tout simplement pas penchés sur ce marché ou incluent Pâques dans leur plan global de communication estivale.

Pour lire l’article Cliquez ici

- L’hébergement chez l’habitant fait sa crise de croissance

Étendard de l’économie de partage, l’hébergement chez l’habitant connaît un succès fulgurant malgré une législation encore vague.

Fort de son succès aux États-Unis, le site de publication AirBnB s’installe à Paris après Londres, Berlin et Hambourg en 2011. Ce site d’hébergement chez l’habitant met en relation des internautes offrant ou recherchant un logement pour les vacances et prélève des commissions allant de 6 à 12 %. Paris est la 2e ville la plus prisée du site après New York et les Français sont 5 fois plus nombreux qu’en 2010 (180 000 nuits réservées en 2011) à l’utiliser. Un succès qui s’explique par « l’authenticité de l’expérience », selon Olivier Gremillon, directeur général d’AirBnB pour la France. « Le site n’est pas seulement une interface mais un moyen de lier une relation avec un...

Pour lire l’article Cliquez ici

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017

Restez informé

Les dernières brêves