Accueil > Le tourisme et ses métiers, un "atout" pour le redressement économique

Rubrique ACTUS

Le tourisme et ses métiers, un "atout" pour le redressement économique

Le 9 septembre 2013 - administrateur

La ministre du Tourisme Sylvia Pinel a assuré mardi que les métiers du tourisme offraient aux jeunes des perspectives de carrière et étaient un atout pour le redressement économique du pays.... Pour Sylvia Pinel, les métiers du tourisme sont des "filières d’avenir, pourvoyeurs d’emplois" et qui constituent un "atout pour le redressement économique" de la France.
"En ce jour de rentrée scolaire, il est important de montrer qu’il y a des formations dans ce pays de très bonne qualité, qui préparent à des métiers (...) qui offrent des perspectives d’emploi et de carrière", a-t-elle insisté, soulignant que "le but des professionnels et des lycées est d’amener le jeune à un emploi durable à l’issue de sa formation".

Site Veille Info Tourisme

"L’hôtellerie, la restauration, le tourisme, sont des secteurs qui résistent mieux que d’autres à la crise et qui continuent à recruter. Il est donc important d’avoir des formations adaptées aux évolutions des clientèles françaises et internationales", a dit devant la presse Mme Pinel, lors d’un déplacement au lycée Émilie du Châtelet à Serris (Seine-et-Marne), proche du parc Disneyland Paris.
Ce lycée d’enseignement général compte une filière technologique hôtellerie, un bac professionnel hôtellerie-restauration et un BTS dans l’hébergement, réunissant 160 élèves sur un total de 830.
Pour Sylvia Pinel, les métiers du tourisme sont des "filières d’avenir, pourvoyeurs d’emplois" et qui constituent un "atout pour le redressement économique" de la France.
"En ce jour de rentrée scolaire, il est important de montrer qu’il y a des formations dans ce pays de très bonne qualité, qui préparent à des métiers (...) qui offrent des perspectives d’emploi et de carrière", a-t-elle insisté, soulignant que "le but des professionnels et des lycées est d’amener le jeune à un emploi durable à l’issue de sa formation".
Selon Mme Pinel, il faut arriver à "mieux valoriser cette filière qui peut avoir une image un peu datée" et "qui peut effrayer les jeunes par rapport aux conditions de travail, à la mobilité, à la maîtrise des langues étrangères".
"Il faut donc donner tous les outils à ces jeunes, en les formant au plus proche de la réalité du terrain, en les formant aux langues étrangères et que derrière, les entreprises partenaires puissent les reprendre", a-t-elle ajouté.
Pour Horia Berrichi, déléguée régionale emploi Ile-de-France au sein du groupe hôtelier Accor, partenaire de l’établissement de Serris, "c’est un échange gagnant-gagnant" pour l’entreprise. "Cela nous permet de travailler avec des jeunes avec une réelle vision du métier et au fait d’une clientèle qui évolue", a-t-elle expliqué.
Le secteur du tourisme pèse pour 7% du PIB de la France et fournit deux millions d’emplois, pour moitié directs.

Voir en ligne : Le tourisme et ses métiers, un "atout" pour le redressement économique

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Restez informé

Les dernières brêves