search

Accueil > C.O.J. > LES ACTEURS DE L’OFFRE TOURISTIQUE > Baisses des cours de l’Euro et du pétrole : quelles conséquences pour (...)

Baisses des cours de l’Euro et du pétrole : quelles conséquences pour les TO français ?

Tour Mag

mardi 20 janvier 2015, par administrateur

La baisse régulière de la valeur de l’Euro face au Dollar américain pénalise les tour-opérateurs français qui produisent des séjours dans des destinations extérieures à la zone Euro. Les prix de leurs voyages "à la carte" augmentent et les marges sur les ventes de leur production "brochure" diminuent. Par ailleurs, peu de voyagistes constatent une répercussion de la chute des prix du pétrole sur le montant de la taxe YQ des billets d’avion.

Tour Mag

" Depuis plusieurs mois, le cours de l’Euro baisse régulièrement. Alors que sa valeur approchait 1,40 dollar US en mai 2014, elle est passée sous sa première cotation officielle du 4 janvier 1999 (1,1747 dollar $) le 14 janvier 2015.

Un niveau qui n’avait plus été atteint pas la monnaie européenne depuis environ 10 ans. Et la tendance s’est poursuivie puisque, selon Capital.fr, lundi 19 janvier 2015, 1 € vaut 1,15675 $.

Dans un même temps, les tarifs du pétrole se sont, eux aussi, effondrés. Alors que le baril de Brent était en moyenne à 109,80 $ au cours du deuxième trimestre 2014, son cours a lourdement chuté depuis.

Son prix est passé sous la barre symbolique des 50 $ début janvier 2015. Le baril de Brent est aujourd’hui affiché à 42,82 € (49,55 $).

Difficile de savoir si ces tendances se poursuivront longtemps. Toujours est-il que les baisses du cours de l’Euro par rapport au dollars US et des tarifs du pétrole profitent à certaines entreprises. Principalement celles qui produisent leurs biens ou services dans la zone Euro et les distribuent hors de celle-ci. Elles vendent plus facilement et augmentent leurs marges.

En revanche, les sociétés qui doivent acheter du pétrole (en $), des produits importés hors de la zone euro ou des matières premières y perdent. La parité actuelle de l’Euro sur le dollar US fait progresser leurs prix et réduit donc leurs marges.

Dans le secteur du tourisme, ces baisses, surtout celle de l’Euro, ont des conséquences sur les prix des séjours de certains tour-opérateurs (TO).

C’est surtout le cas de ceux qui proposent des séjours sur des destinations où leurs prestataires sont payés en dollars US (ou dans une autre monnaie pour laquelle la parité de l’euro est en baisse). ......"


Voir en ligne : Baisses des cours de l’Euro et du pétrole : quelles conséquences pour les TO français ?