search

Accueil > G.I.T. > LES OUTILS DE COMMUNICATION > Se dirige-t-on vers des destination-plateforme ?

Se dirige-t-on vers des destination-plateforme ?

etourisme

lundi 30 octobre 2017, par administrateur

Pour cette première, je vais vous parler de la plateformisation des destinations. Oui, face aux géants du e-tourisme et d’autres secteurs qui vous venir nous envahir, quel avenir pour les OGD ( les organisations de gestion des données) ?

etourisme

Alors même qu’Offices de Tourisme de France a développé les conclusions de son étude sur le futur des offices de tourisme, je voudrais creuser cette plateformisation des OGD. Est-ce un avenir souhaitable pour ces organisations ? Un futur nécessaire ? Une belle utopie ? Ou encore de la concurrence déloyale pour certains acteurs privés ? Tour d’horizon de mes réflexions.

Le papier de la semaine dernière présenté par Jean-Luc Boulin, « Vente d’activités de loisirs : la revanche des DMO » m’avait bien mis la puce à l’oreille. Je revenais juste d’un séminaire de 2 jours à Immenstadt, en Bavière, sur la question du digital dans le milieu de l’outdoor. Outdooractive, l’organisateur, m’avait demandé d’intervenir pour présenter l’importance de l’hyper-personnification & du design des nouvelles plateformes de mise en relation entre les voyageurs et les prestataires de l’outdoor (sujet que je présenterai lors des #ET13 à Pau) comme Kazaden mais aussi Airbnb Experience. Je n’imaginais pas forcément que des collectivités locales étaient aussi sur ce créneau… Or, au fond, est-ce vraiment si étonnant ?

Bien sûr, comme le dit Jean-Luc, on pensait que les OGD avaient perdu la bataille de la commercialisation face aux OTAs en particulier Booking.com, Tripadvisor / La Fourchette et même maintenant les balades via Viator, Meetrip, Cariboo… Mais alors, les OGD (et leurs membres) devront-ils assumer cette dépendance à la fois technologique et financière et se concentrer sur la qualité du contenu et des prestations ?

Expérience Côte d’Azur & Week-end Esprit de Picardie (Transformé depuis en Week-end Esprit Hauts de France) prouvent au final qu’il y a un espoir. Or, je me pose la question de l’échelle et surtout de ce que le client, le voyageur recherche au fond en premier lieu…


Voir en ligne : Se dirige-t-on vers des destination-plateforme ?