search

Accueil > G.I.T. > LES OUTILS DE COMMUNICATION > Les 5 formats à adopter pour booster une destination

Les 5 formats à adopter pour booster une destination

Tour Hebdo (Manon Gayet)

mardi 31 octobre 2017, par administrateur

" Augmenter son reach sur Facebook, se démarquer de ses concurrents en utilisant Snapchat, tou-cher le voyageur via une story sur Instagram… L’explosion de l’utilisation des réseaux sociaux constitue une véritable opportunité pour les professionnels du tourisme de mettre en valeur leurs produits de manière originale et virale, notamment sur smartphone ou tablette." Tour Hebdo

Tour Hebdo

Réseaux sociaux : les 5 formats à adopter pour booster une destination

Aujourd’hui, 2/3 du web français est consommé sur mobile et un utilisateur consulte son smart-phone en moyenne 150 fois par jour. Mais difficile de s’y retrouver face à la multitude d’outils et de prioriser l’utilisation des réseaux. L’agence MyDestination, spécialisée dans la communication so-cial-media dans le tourisme, a prodigué ses conseils pour être vu sur les réseaux sociaux et ainsi attirer les touristes. Suivez le guide !

1- Partout, la vidéo est reine

En 2016, parmi les 10 applications les plus téléchargées sur l’App Store, 6 mettent la vidéo au coeur de leur utilisation. Parmi elles, Facebook, Instagram et Snapchat. 300 millions d’heures de vidéos ont d’ailleurs été consultées en France l’an dernier. Pas de doute, la vidéo est le post par excellence à diffuser sur les réseaux sociaux. Celui de Mark Zuckerberg l’a bien compris et toutes les vidéos se déclenchent maintenant automatiquement. Snapchat et Instagram les mettent aussi en avant dans leur algorithme. Une bonne vidéo sur les réseaux sociaux ? Une courte durée (entre 45 secondes et 1 minute 30), un format carré ou 9:16 (pour occuper tout l’écran), de belles images (pourquoi pas tournées au drone ?), un bon timing (vous êtes une station de ski pyrénéenne ? En novembre, il faut mettre le paquet ! Dans les Alpes, on peut commencer dès la rentrée) et surtout, la vidéo doit être compréhensible sans le son (on n’hésite pas à ajouter des sous-titres ou des surtitres explica-tifs). "La clé, c’est le fond. La forme est presque au deuxième plan", assure Sébastien Repeto, de My Destination.

2- L’âge d’or des Stories

C’est l’actualité la plus importante de 2016 en matière de réseau social : l’intégration de Stories à la plate-forme Instagram, rachetée par Facebook. De quoi couper l’herbe sous le pied de Snapchat, qui en a fait son fond de commerce. Le principe est simple : des contenus visibles 24 heures, per-sonnalisables. "Sur Instagram, le nombre de personnes atteintes par une Story est souvent nette-ment supérieur à celui d’une simple publication", explique Sébastien Repeto. Le format a un poten-tiel d’engagement important puisque l’utilisateur doit appuyer sur la Story pour la visionner - ici, pas possible de tricher et d’acheter des "vues" ! Pour optimiser les vues de ses Stories, MyDestination recommande de les étaler dans la journée, de ne pas hésiter à multiplier les formats (vous ne con-naissez pas Boomerang ni Hyperlapse ? C’est le moment de les télécharger !), géolocaliser le con-tenu du post et ne pas oublier d’utiliser des stickers et des hashtags, qui renvoient à du contenu via des liens.

3- Le format magazine des réseaux sociaux, le Canvas

Envie de faire le pari d’un contenu léché 100% mobile ? C’est la possibilité offerte par les Canvas, un format plus long qui permet de mixer les contenus. "C’est un format qui peut être utilisé comme transition entre Facebook et un site web", détaille Sébastien Repeto. A la manière d’un reportage au format plus magazine, il mêle photos d’introduction et d’illustrations, textes, géolocalisation, zooms sur des expériences… "Il permet une approche plus commerciale. Mais attention, la visibilité orga-nique est quasi nulle." Effet wow garanti mais à utiliser avec modération. Pourquoi pas les faire réa-liser par des influenceurs ?

4- Moments, l’outil oublié (à tort) de Twitter

Si le format des 140 caractères propulsé par Twitter semble un peu dépassé, le réseau social offre encore des outils qui peuvent pousser vos destinations (ou vos autres produits touristiques) sur le devant de la scène. Moments, lancé en septembre 2016 en France, permet d’agréger des contenus publiés sur Twitter autour d’un thème, partout dans le monde. Envie de montrer l’expérience vécue par vos visiteurs à La Cité du Vin de Bordeaux ? En utilisant Moments (icône Eclair), vous agrégez des photos géolocalisées, des gifs, des vidéos Vine ou de simples tweets pour raconter une histoire. Un bon moyen de faire remonter des contenus préexistants et d’ainsi gagner du temps à la réalisa-tion de votre post. A noter que ces Moments ne sont pas générés par des algorithmes mais par des partenaires de Twitter (BuzzFeed, Mashable…).

5- Les albums photos, simples et efficients

Pas beaucoup de temps ni de moyens à consacrer aux réseaux sociaux ? Il existe un format de post classique mais efficace pour être vu, l’album (ou le diaporama) photos. Sur Facebook, il se présente sous la forme d’une photo de "Une" ou de couverture, puis de miniatures des photos suivantes. "C’est une catégorie adaptée au mobile car les photos sont au bon format, prennent beaucoup de place sur l’écran", analyse Sébastien Repeto. "Le nombre de personnes atteintes est aussi très élevé de manière générale." En cas de panne d’inspiration, le PDG de My Destination recommande d’aller faire un tour sur la page des Bestjobers, Elisa et Max. Le format est aussi adapté à Instagram, qui a récemment ajouté la possibilité de publier plusieurs photos sur le même post. Au choix, cette fonc-tionnalité permet de partager plusieurs clichés autour d’une thématique ou bien de la détourner pour faire découvrir un panorama (et ainsi réutiliser une photo au format 16:9, par exemple). Et sur-tout, ne pas oublier de programmer les publications.
A vos smartphones !


Voir en ligne : Réseaux sociaux : les 5 formats à adopter pour booster une destination