search

Accueil > G.I.T. > LES OUTILS DE COMMUNICATION > Bonnes pratiques de sites Web de destinations

Bonnes pratiques de sites Web de destinations

Réseau veille Tourisme

lundi 27 novembre 2017, par administrateur

" Les meilleurs sites Web de destinations mettent l’accent sur la vidéo et le contenu généré par les utilisateurs pour améliorer l’expérience en ligne et susciter l’intérêt du voyageur potentiel." Réseau Veille Tourisme

Réseau Veille Tourisme

" Pour la 3e année, Skift, une firme d’intelligence d’affaires, a répertorié les 25 meilleurs sites Web de promotion de la destination à travers le monde selon certains critères, parmi lesquels :

  • l ’expérience utilisateur (particulièrement sur téléphone intelligent)  ;
  • la mise en page moderne et attrayante  ;
  • la simplicité de navigation et la qualité des visuels  ;
  • la mise en scène de l’offre par le storytelling.

Enfin, un dernier critère plus subjectif, celui de l’interaction entre tous les éléments précédents qui fera en sorte que le voyageur choisira la destination, mais plus encore qu’il utilisera le site pour toute la recherche liée à son expérience de voyage. Voyons comment certains de ces sites se démarquent.

UN DESIGN SOBRE

Les meilleurs sites adoptent une interface adaptative épurée et fonctionnelle. Plusieurs offices de tourisme ont effectué une refonte de leur site Web afin de rendre leur destination plus attrayante et accueillante. Les meilleurs sites adoptent une interface adaptative de design en aplat, c’est-à-dire épurée et fonctionnelle faisant appel notamment aux couleurs vives, aux formes simples et aux caractères imposants pour rendre la lecture plus fluide et plus pratique. La navigation est simplifiée pour améliorer la rapidité d’affichage, particulièrement sur le mobile.

DU CONTENU GENERE PAR LES UTILISATEURS
L’intégration de contenus générés par les utilisateurs comme ceux que l’on trouve sur Insta-gram et d’autres plateformes de médias sociaux semble une tendance marquée cette année. Par exemple, dans sa section «  Choses à faire  », Destination Canada présente des photos de voyageurs publiées sur Instagram comme celles du parc provincial Algonquin ou de 10 lieux inusités en Ontario, contribuant ainsi à «  donner vie  » à la destination. Visit Greenland et Discover The Palm Beaches mettent aussi l’accent sur les photos des voyageurs.
Le contenu généré par l’utilisateur doit appuyer les histoires que la destination veut ra-conter
Le contenu généré par l’utilisateur doit tout de même venir appuyer les histoires que la destination veut ra-conter. Il faut donc trouver le bon contenu pour la bonne histoire pour ne pas brouiller le message.

DES VIDEOS IMMERSIVES

Les OGD doivent susciter l’intérêt des voyageurs suffisamment longtemps pour les inspirer et surtout les aider à prendre des décisions. Elles le font avec de plus en plus de vidéos immer-sives, notamment à 360°. Parmi les sites retenus par Skift, mentionnons Visit Idaho qui pro-pose un choix de vidéos à 360 degrés directement dans la barre de navigation en haut de sa page d’accueil. On peut y voir entre autres des touristes descendre un canyon en tyrolienne ou les rapides d’une rivière en kayak (voir la vidéo). Les Îles Féroé ont beaucoup fait parler d’elles avec leurs vidéos filmées par des caméras fixées sur le dos de moutons pour montrer des points de vue à 360 degrés du pays.
Visit Philadelphia permet aux téléspectateurs de s’immerger dans les sites et les sons de «  Philly  » avec une série de vidéos immersives portant sur les attraits incontournables de la ville. On peut ainsi patiner le long du pont Benjamin Franklin, se promener autour de l’allée d’Elfreth et «  ressentir  » le Washington Square. Avec son format plein écran auquel il est pos-sible d’ajouter l’utilisation d’un casque d’écoute de réalité virtuelle, le tour en 360 degrés, c’est un peu comme y être vraiment .

DES HISTOIRES, ENCORE DES HISTOIRES

Au cours des deux dernières années, les sites Web d’OGD ont eu énormément recours au sto-rytelling, selon Skift. Pour illustrer ce virage, il suffit de visionner les capsules du Dream365 Project de Visit California, où des individus et des artistes inspirants présentent divers points de vue sur la destination au moyen de vidéos originales et quelquefois humoristiques (voir la vidéo).
Visit Detroit propose des histoires fascinantes qui décrivent clairement et efficacement ce qu’il est possible de voir et de faire dans la ville. L’OGD parvient particulièrement bien à déjouer les stéréotypes de ville fantôme post-récession  ; un bon équilibre entre l’hier et l’aujourd’hui est maintenu en accueillant le visiteur avec ce slogan : America’s Great Comeback City.
L’office de tourisme de la région de l’Australie de l’Ouest présente cette partie du pays en utili-sant des histoires de personnes qui y vivent, et ce, dès sa page d’accueil. Celle-ci nous con-duit directement sur un autre site qui propose des activités présentées par les habitants.
DES DONNEES A PROFUSION
Une grande partie de l’innovation se situe aussi en arrière-plan, entre autres, grâce à la cueil-lette et l’analyse de données sur les visiteurs. Les plateformes de gestion de la relation client (CRM) ont évolué et beaucoup de sites Web parviennent à générer d’énormes quantités de données à analyser. Les OGD peuvent ensuite s’en servir pour cibler les voyageurs avec un contenu personnalisé en fonction de la navigation effectuée.
Le nouveau site Web de Tourisme Montréal, mis en ligne en juin dernier, procure un bon exemple de cette personnalisation en fonction de la navigation. L’internaute peut facilement y choisir diverses expériences et sauvegarder ses préférées en cliquant sur une icône en forme de cœur. Au fur et à mesure de sa sélection, les propositions sont affinées selon ses goûts. Le voyageur potentiel pourra revoir ses choix enregistrés directement en haut de la page d’accueil."


Voir en ligne : Bonnes pratiques de sites Web de destinations