Accueil  >  G.R.C. > Le tourisme français est de moins en moins compétitif.

Rubrique TERRITOIRE : LA FRANCE

Le tourisme français est de moins en moins compétitif.

Le 12 mars 2013 - administrateur

Un rapport bisannuel publié ce jeudi par le Forum économique mondial considère que la France a perdu de son attractivité en matière de tourisme. Elle est désormais classée à la septième place des pays offrant au secteur les meilleures conditions de développement.

Selon l’Echo Touristique

Voilà qui ne va pas contribuer à redonner le moral à l’économie française. D’après le rapport Travel & Tourism Competitiveness Report (Rapport sur la Compétitivité du Tourisme et du Voyage), publié ce jeudi par le Forum économique mondial, la France n’est plus aussi compétitive qu’auparavant en matière de développement touristique.

Sur la base d’un index qui repose sur 14 critères (notamment le degré de réglementation de l’économie, la sécurité, la santé, la place accordée au tourisme, les infrastructures de transports, le développement technologique, le niveau des prix, le patrimoine naturel ou culturel, la qualité de la main d’œuvre…), la France est désormais classée au 7e rang sur 140, alors qu’elle occupait la 3e place en 2011 et la 4e en 2009. Elle n’apparaît plus à aucune des trois premières places quel que soit le critère considéré.

Patrimoine et transports restent les principaux atouts

"La France continue à attirer de nombreux touristes grâce à son riche patrimoine culturel (classé 4e en nombre de sites culturels au Patrimoine mondial et 8e pour les industries créatives), indique le rapport. Le pays accueille également de nombreuses foires et expositions internationales (5e rang). Les infrastructures de transport terrestre françaises restent parmi les meilleures dans le monde (5e rang), avec des routes et des chemins de fer particulièrement bons, de même que de bons équipements de transport aérien (8e rang)."

"Toutefois, poursuit le document, le cadre réglementaire global n’est pas suffisamment favorable au développement du secteur, et la place du tourisme a baissé cette année parmi les secteurs économiques prioritaires du pays (classé 35e). En outre, l’évaluation a légèrement fléchi en termes de qualité et de disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée."

La Suisse demeure en tête du classement

Autre enseignement : parmi une vingtaine de pays ayant fait l’objet d’une étude plus approfondie, la France est le seul, avec les Etats-Unis, où le tourisme contribue moins à la création de richesse que la moyenne de l’économie nationale. D’après des estimations, l’économie touristique française aurait généré 257,2 milliards de dollars (196,2 milliards d’euros) de richesse en 2012, soit 9,3% du PIB, pour un total de 2,78 millions d’emplois.

En tête du classement établi par ce rapport, la Suisse et l’Allemagne ont conservé leurs première et deuxième places respectives, alors que le troisième rang est désormais occupé par l’Autriche. La Suisse a toujours été classée numéro un, depuis la première édition du document il y a 10 ans.

Derrière, l’Espagne est passée de la 8e à la 4e place, le Royaume-Uni de la 7e à la 5e. Les Etats-Unis sont restés 6e. La France est talonnée par le Canada (8e), lui-même suivi par la Suède (passée de la 5e à la 9e place) et Singapour (stable en 10e position).

Voir en ligne : Le tourisme français est de moins en moins compétitif.

avril 2017 :

Rien pour ce mois

mars 2017 | mai 2017

Restez informé

Les dernières brêves