search

Accueil > M.C.P.T. > LA CONNAISSANCE DU MARCHE TOURISTIQUE > Tourisme : comment voyagera-t-on dans 20 ans ?

Tourisme : comment voyagera-t-on dans 20 ans ?

Thomas Saintourens (Usbek & Rica)

mardi 9 janvier 2018, par administrateur

" Fini le temps des hôtels clubs et du tourisme de masse. En compressant le temps et l’espace, l’accélération technologique transforme nos façons de voyager. Au point que le tourisme devient le laboratoire des futures expériences augmentées de notre quotidien." de Thomas Saintourens (Usbek & Rica)

Thomas Saintourens (Usbek & Rica)

" De l’hôtellerie éphémère aux expéditions en réalité virtuelle en passant par les périples trash en zone de conflit, exploration des différentes manières dont nous voyagerons demain.

Polyglotte et stylé, l’aristocrate nomade du siècle des Lumières sillonnait l’Europe des mois durant pour s’imprégner de son génie culturel, suivant un Grand Tour annonciateur d’un « tourisme » qui est encore l’apanage de quelques happy few.

Deux siècles plus tard, le vacancier version Front populaire, avec son vélo tandem et son casse-croûte, était lui aussi un avant-gardiste ; celui de la civilisation des congés payés et du temps libre organisé. Dans une boulimie de kérosène et de béton, c’est en cohortes que le routard des Trente Glorieuses découvrait ici les pyramides d’Égypte, là le front de mer de Benidorm, en petit soldat bronzé de la révolution du tourisme de masse et de la globalisation des flux.

Le voyageur d’aujourd’hui – et plus encore celui de demain – cherche son chemin sur une planète super connectée, saturée d’images d’un lointain accessible non-stop. Un territoire d’exploration où il est à la fois question d’Hyperloop et de slow food, d’algorithmes et de « vrais gens ». Cet Homo turisticus est loin d’être un spécimen anecdotique. Il est le reflet, en mouvement, des mutations de son époque.

Plusieurs artclis sont proposées :

- En 2015, on comptera 1,2 milliard de touristes internationaux, peut-être 2 milliards d’ici à 2030
- « Sous la forme d’une ‘‘e-peau’’, un seul voyageur peut faire voyager des millions de personnes connectées à distance »
- « L’Iraq, l’Afghanistan et la Libye sont nos destinations les plus populaires »
- Les vacances à la carte seront pensées par la machine
- « Demain, on partira en vacances sans valise ni portable »


Voir en ligne : Tourisme : comment voyagera-t-on dans 20 ans ?