search

Accueil > M.C.P.T. > LA CONNAISSANCE DU MARCHE TOURISTIQUE > Forfaits et croisières sont-ils l’avenir des agences de voyages (...)

Forfaits et croisières sont-ils l’avenir des agences de voyages ?

L’Echo Touristique

mercredi 4 avril 2018, par administrateur

"Malgré l’essor des OTAs, les agences traditionnelles continuent de gagner des parts de marché sur certains segments, selon une étude américaine de Phocuswright. Une nouvelle rassurante pour les distributeurs français."

L’Echo Touristique

Aux Etats-Unis, les acteurs traditionnels du voyage tiennent la corde, d’une très courte tête : en 2017, 52% des voyages sont réservés offline, via une agence de voyages ou une Travel Management Company (TMC), selon la 17e édition de l’étude portant sur l’e-tourisme réalisée par Phocuswright.

Plus intéressant encore : les ventes de forfaits ont grimpé de 4% en 2017, pour atteindre près de 9 milliards de dollars, tandis que les ventes de croisières ont progressé de 5% pour atteindre 11,5 milliards de dollars. Du coup, fort de cette double croissance, les agences traditionnelles trustent environ 67% des forfaits classiques et des croisières, en volume d’affaires.

Une bataille perdue sur l’aérien

Selon Phocuswright, ce pourcentage devrait même grimper à 69% en 2021, ce qui tend à prouver la valeur ajoutée des agences de quartier, face aux OTAs. Le cabinet d’études estime que le choix des clients repose sur le canal de distribution, mais aussi et surtout sur les conseil et les services, notamment s’agissant de produits complexes comme les croisières. Une remarque intéressante pour les agences françaises, même si les marchés et les voyageurs sont différents des deux côtés de l’Atlantique.

Sans surprise, toujours d’après l’étude, les agences de voyages traditionnelles ont « perdu la bataille » face aux OTAs (Online Travel Agency) au niveau de la distribution des vols secs et des produits hôteliers basiques. Il en est sans doute de même concernant les forfaits dynamiques, que revend comme des petits pains un acteur comme Expedia..."


Voir en ligne : Forfaits et croisières sont-ils l’avenir des agences de voyages ?